Comment trouver un job dans une Startup ?

Job Startup

Après de longues études appliquées ou à la suite d’une formation, il est normal de vouloir faire valoir ses connaissances acquises. Mis à part vos compétences il est possible que vous ayez développé une passion pour des domaines précis. Êtes-vous à la recherche d’un emploi ou d’un stage ? Trouver aujourd’hui des offres de stage ou d’emploi qui correspond le mieux à votre profil ou à vos envies n’est certainement pas chose aisée.

Néanmoins, cela reste une opération réalisable. Avez-vous des envies de faire votre parcours dans le monde si particulier des startups plus précisément ? Sachez qu’aujourd’hui, il est possible pour vous de dégoter votre job de rêve sur bon nombre de sites. Toutefois, il importe de savoir faire la part des choses pour trouver celui qui répond le mieux à vos critères. À travers cet article, vous trouverez un récapitulatif des meilleurs sites à consulter pour votre aventure dans des startups.

Pensez à porter un intérêt particulier à un cabinet de recrutement : est-ce réellement nécessaire ?

« Je dois me trouver un stage » et « je dois me trouver un job » sont deux phrases qui ont la capacité de vous faire remarquer un réel changement entre votre état d’insouciance et votre état au moment où vous y penserez. Il est donc d’une importance capitale de savoir s’y prendre convenablement pour avoir gain de cause. Habituellement quand on est à la recherche d’un stage ou d’un premier job, il est rare d’avoir le réflexe de consulter de prime abord les cabinets de recrutement. Ce qui est pourtant assez dommage il faut le dire. En effet, bon nombre d’entre eux, ces dernières années, se sont spécialisés dans les startups et aussi le recrutement de stagiaires et de jeunes diplômés.

Pour les candidats, aucuns frais ne sont exigés. La prestation est totalement bénévole. Le côté pécuniaire par contre incombe aux entreprises qui payent une rémunération qui avoisine environ un mois de salaire au cabinet. Ne vous retenez donc pas de postuler à des annonces présentes sur leur site. Vous avez également la possibilité de leur envoyer directement votre CV en prenant vous-même des initiatives.

En bonus, sachez que pour ce qui est des stages, ces cabinets dont il est question mettent tout en œuvre pour que l’offre de stage soit assez intéressante et que ce soit conforme aux normes en vigueur. C’est fait dans l’optique de vous garantir une meilleure expérience lorsque vous vous lancerez dans l’aventure. De ce fait, pensez à faire un tour sur La Relève, ou sur AJStage, sur Junior Talent ou encore MaDircom

N’hésitez pas à faire un tour du côté des jobboards spécialisés

Il n’est bien sûr pas rare que certains ne soient pas totalement satisfaits de leur passage du côté des cabinets de recrutement. Ou pour d’autres raisons, si vous éprouvez de l’hésitation sur le type de job qui vous conviendrait le mieux, pensez sans crainte à faire un petit détour sur des jobboards spécialisés dans les offres situées dans le numérique. Bien qu’il faille trier certaines mauvaises graines, vous avez à disposition une vraie mine avec :

Welcome to the jungle, le premier sur la liste
La raison pour laquelle il figure en tête de liste est très simple. Vous avez à disposition ici plusieurs offres disponibles dans de belles startups. Le site a été conçu de manière à ce que votre navigation se fasse en toute sérénité afin que vous jouissiez d’une très bonne expérience. Vous verrez donc sur le site de nombreuses photos du personnel et des informations sur les boîtes afin de vous mettre en confiance et de faciliter la prise de contact.

Azerty jobs : une bonne référence
Pour ceux qui se sont spécialisés ou ceux qui par passion veulent faire un pas dans le domaine de la technologie, le jobboard du site d’info spécialisé Maddyness reste un choix de taille à faire. Malgré cela, il faut noter que l’offre est un faible pour ce qui est des stages.

Frenchweb : l’alternatif à Azerty jobs
À titre comparatif, pensez à faire un tour sur ce site. Ce site représente la concurrence incarnée pour le domaine de la technologie.
Fuyons La Defense : comme son nom l’indique
Pour ceux qui n’aspirent pas à bosser au quartier général d’un groupe du CAC 40, ce jobboard conviendrait le mieux. Sur le site il y a généralement plus d’emploi, mais également quelques offres de stages disponibles dans quelques startups, des PME ou des associations.

RemixJob : le plus ergonomique
Les données disponibles sur ce site concernent spécifiquement les métiers du web et de l’informatique. Le site Remixjobs se distingue par sa simplicité et par son flat design. En plus de cela, le site est précis, compréhensible et aisé à prendre en main. Aussi, il faut dire qu’il grouille de plusieurs offres qui valent largement le coup d’œil.

StartupOnly : celui avec le plus de contenus
Comme son orthographe l’indique « StartupJuste », ce site ne comporte que des offres proposées uniquement que par des startups. Vous en aurez tellement à consulter qu’il serait presque impossible que vous ne puissiez tirer votre épingle du jeu. Pour les amoureux des startups, ce site représente certainement une référence.

Pensez à vous orienter vers les accélérateurs et les incubateurs

Pour les futurs stagiaires ou diplômés, la prochaine intéressante recommandation porte sur les incubateurs et accélérateurs. Pensez à commencer par celui disponible dans votre école ou université. Il y a des probabilités de tomber sur des startups hébergées qui recherchent peut-être de nouvelles recrues et qui se montreront plus enclines à porter un intérêt particulier à votre CV. Cela est plutôt normal vu que vous êtes formé pour le même filon que celui de leur fondateur.

Toutefois, si vous le désirez, vous pouvez aller à la pêche d’information en vous rendant sur le site du NUMA. Ce site convient parfaitement pour ceux dans la zone Parisienne ou ceux de la cantine du Numérique, les Nantais.

Chercher à profiter des opportunités offertes lors des évènements

Par moment, vous pouvez ressentir de la frustration ou de l’exaspération à postuler en ligne sans retour. Si vous en avez marre de postuler incessamment en ligne, vous pouvez bénéficier d’évènements liés aux startups pour aller à la découverte des équipes. Ce ne serait pas impossible que vous repartiez de là avec une offre d’embauche concrète qui sait.

Il existe plus d’une centaine de pareils évènements dans toute la France : Afterworks, portes ouvertes, conférences et bien d’autres aussi intéressants. S’il devait y en avoir certains à chaleureusement recommander, ce serait : How I met my Startup, Startup Assembly, Viva Technology, Mash Up, Web Afterwork.

Pensez à profiter de son réseau personnel tout en jouant la carte de la candidature naturelle

Pour finir, il est important de porter un intérêt particulier à votre réseau personnel. Noter qu’il n’est pas nécessaire d’être fonctionnaire ou d’avoir été déjà une fois embauché avant d’avoir un réseau personnel. Tout le monde en dispose aussi petit soit-il pour certains (étudiant ou jeune diplômé). Une petite graine grandira forcément tant que vous y apportez l’appui qu’il faut. N’hésitez donc pas à parler de vos recherches, de vos prospections afin que le plus de personnes puissent en apprendre sur votre étude. En effet, vos amis, vos parents, vos cousins, les proches et amis de toute la famille représentent tout votre embryon de réseau personnel. Il est possible que l’un d‘eux connaisse ou ait entendu parler d’une superbe offre d’un entrepreneur à la recherche d’un employé modèle tel que vous.

Vous avez aussi la possibilité d’employer la carte de l’ancien élève à fond en ajoutant sur le réseau LinkedIn les élèves qui ont suivi la même formation que vous. Vous aurez la chance peut être de tomber sur certains d’être eux qui auraient pu monter leur propre boîte ou qui seraient entrain de travailler dans de bonnes startups.

Il est vital que vous ayez l’esprit de curiosité approfondi et que vous soyez très proactif. Si vous avez eu vent d’une startup qui vous intéresse sur START en exemple, n’attendez pas une occasion propice pour postuler, car cela risque de ne jamais arriver. Lancez-vous en les contactant en toute sérénité. Ensuite, vous pourrez leur faire part de vos intentions en leur proposant votre candidature spontanée. Il n’est pas nécessaire de prendre trois heures à rédiger une lettre de motivation étalée sur trois pages. Il suffit de juste rédiger un simple mail comportant deux paragraphes clairs, nets et concis pour vous présenter au mieux, expliquer ensuite ce pourquoi vous rédigez le mail et pour finir, la raison qui vous pousse à penser que la structure en question serait mieux pour vous.

Les processus de recrutement employés dans les startups sont la plupart du temps beaucoup plus flexibles. Ainsi donc, vous aurez plus de chance à ce qu’il vous invite à prendre un café s’ils recherchent en effet à engager. Vous pourrez ainsi discuter en toute quiétude de vos motivations et de vos compétences.

Quelle est l’attitude à adopter pour se faire embaucher dans une startup ?

Lors de la tenue de l’évènement Startup Job Day, même si c’est assez curieux, les recruteurs ont l’obligation de “pitcher” leurs offres d’emploi aux candidats. Le but recherché par Paris&Co, AZERTY Jobs, Talented Minds et Skilvioo qui organisent pour la deuxième fois cet évènement est d’inversé la relation recruteur / recruté(e) pour l’améliorer.

Durant cet évènement environ une quinzaine d’entrepreneurs seront présents afin de faire la présentation de leurs offres d’emploi et par la même occasion, rencontrer les 90 candidats qui ont été sélectionnés dans tout le lot. Voici en quelques lignes des conseils et recommandations donnés par les co-organisateurs du Startup Job Day Jaafar et Fabien. Cela accroitrait certainement la chance du candidat de les suivre pour se faire embaucher par une startup :
Ne pas juste se contenter de la fiche de poste
Encore plus dans les startups qu’ailleurs, il faut à tout prix porter son intérêt sur les données globales de la société. Il faut faire preuve d’un caractère de polyvalence extrême. Habituellement, les candidats commettent l’erreur de rester scotché et obnubilé par la fiche de poste, manquant ainsi l’essentiel autour d’eux. Il ne faut pas oublier que dans une startup, le contexte peut très rapidement évoluer et changer créant ainsi des opportunités que vous n’attendiez pas, se dégager.

Porter un intérêt palpable et sincère à la structure
Ce qu’espère le recruteur qui est habituellement un des fondateurs, c’est de vous voir vous intéresser à sa startup plus qu’aux autres startups. Ce qui est tout à fait normal vu ce que ça représente pour lui. Amenez-le à vous parler de l’origine de sa startup ainsi que de comment le premier client a été signé. C’est plutôt simple le mode de fonctionnement dans une startup, le développement de la boîte est l’objectif premier et le client en est le moteur à entretenir. Aussi, sachez que si vous avez déjà eu l’occasion de tester le produit ou le service offert par la startup, vous pouvez profiter pour faire des suggestions constructives à votre possible futur employeur.

Faites part de vos connaissances sur la concurrence
Avant que ne se déroule l’entretien, il serait judicieux d’obtenir tous les renseignements importants sur la concurrence directe de la startup. Il vous sera possible de faire ainsi une étude de positionnement favorable pour la startup dans son marché. Au cas où vous éprouverez des difficultés avec ces sujets “business”, il n’y a rien de bien grave à vous intéresser à un autre domaine qui vous est réellement favorable. Cela veut dire que peut-être l’univers des startups ne vous sied guère. Votre étude doit toute aussi obligatoirement porter sur des recherches sur l’écosystème de la structure en apprenant plus sur ses partenaires et concurrents pour offrir au recruteur un regard totalement extérieur sur l’activité de sa boîte.

Ne refoulez pas le feeling
Le plus souvent, les recruteurs se basent sur le feeling pour recruter dans les startups. Amenez l’entrepreneur en face de vous à vous faire part de ses envies et attentes pour son entreprise, pour ses projets tout en repérant les opportunités pour mieux dialoguer avec lui en partageant bien évidemment votre avis. Ne venez pas juste en nécessiteux de job, mais plus en mettant l’accent sur votre volonté et votre conviction à vouloir rejoindre la cadence. Si l’atmosphère parait tendue ou moins favorable avec un recruteur, ne vous laissez pas abattre. Vous pouvez encore rebondir avec la panoplie de startups présentes et qui recrutent si possible même sur un poste similaire. Passez donc à une autre startup et retentez le coup.

Faire une présentation des projets menés antérieurement par vos soins
L’un des points importants dans une startup est l’esprit d’initiative. Avez-vous déjà expérimenté le travail en groupe ? Avez-vous déjà eu à mettre sur place et à superviser des projets personnels du début jusqu’à la fin ? Le moment serait approprié pour en parler en donnant assez de détails. Plus important encore, expliquer à l’entrepreneur comment vos connaissances et compétences accumulées au long de votre cursus pourraient être utile dans sa structure. Ce que recherchent plus les entrepreneurs ce sont les “builders”, c’est-à-dire des collaborateurs qui seront capables d’entamer et de piloter à terme des projets en n’employant que les ressources disponibles de la structure.

Imaginez-vous loin avec la structure et convainquez le recruteur
La procédure de recrutement une étape cruciale par laquelle il est nécessaire de prendre pur une startup. Les entrepreneurs recherchent les candidats qui seraient prêts à se projeter loin avec eux et qui pourraient suivre la structure dans son développement. Le profil approprié pour correspondre est celui d’un collaborateur ouvert qui serait prêt pour tout sacrifice toujours dans le but de faire évoluer et de grandir avec la boîte. Si vous êtes curieux de nature et que votre soif de connaissance est toujours à son paroxysme, n’hésitez pas un instant à en faire part. Si ces étapes sont réussies, considérez-vous comme partiellement embauché.

Pour finir, vous devrez arriver à le convaincre en donnant des détails sur comment vous comptez vous y prendre une fois que vous aurez occupé le poste, quels sont les actes que vous comptez entreprendre sur les 30 premiers jours et quel but vous parait primordial dans la période de 6 mois. Faire preuve d’in intérêt indéfectible et vous aurez assez de chance pour repartir de là le sourire aux lèvres.

Bosser dans une startup : est-ce votre job de prédilection ?

Il fut un temps ou envisager de trouver un job dans une startup était considéré comme un acte irréfléchi. Actuellement, les choses ont changé avec la nouvelle notoriété gagnée par ces boîtes qui sont considérées par les jeunes comme le meilleur choix de carrière. Toutefois, il serait judicieux de faire un tri parmi toutes les startups sur le marché. Comme le notifie Len Schlesinger, professeur à la Harvard Business School, « être enthousiasmé par une opportunité de job vous fait surestimer à tort ses atouts et sous-estimer le risque qui en découle ».

Travailler dans une startup n’est certainement pas une mince affaire. Il faudra accomplir plus de tâches, être payé à un salaire plus bas comparativement aux grandes structures et ne pas pouvoir faire état d’une prestigieuse boîte dans vos expériences. Il faut donc avoir une idée précise des avantages et inconvénients qui découleront de ce choix. Pour prendre la bonne décision, voici quelques indications fournies par la Harvard Business Review.

Penser exactement comme un investisseur
Il est essentiel de se mettre dans la peau de l’investisseur afin d’avoir une petite idée de ses aspirations et de ses attentes selon Daniel Gulati, auteur du livre Passion & Purpose.

Avoir une idée de ses motivations
Tout d’abord, ayez une idée éclairée de la raison qui vous pousse à vouloir vous lancer dans une aventure en startup. En relevant la réponse appropriée à cette préoccupation, vous pourrez identifier la meilleure opportunité de job qui vous irait en startup ou ailleurs. Faites une introspection de ce que vous pouvez apporter à la startup en n’oubliant pas que la réussite dans ce domaine dépend de la curiosité et du fait d’être généralistes d’après les dires de Daniel Gulati. Cela est dû au fait que dans les startups, les rôles ne sont pas fixes.

En effet, il serait extraordinaire de vous voir rester longtemps sur la mission ayant motivé votre embauche surtout si c’est dans une boîte qui s’accroit.

En apprendre plus sur l’équipe
Il est important de toujours bien s’entendre avec ses collègues et de pouvoir partager les valeurs mêmes de la structure. Cela est encore plus nécessaire quand il s’agit d’une petite boîte où il y aura plus de contact avec ses collègues.

Il n’est pas rare de voir certaines startups proposer pendant le processus de recrutement de réaliser un projet en équipe avec certains salariés. Ça ne devrait pas être perçu comme un examen, mais plutôt comme un petit aperçu de ce à quoi va ressembler votre vie dès que vous commencerez à bosser à temps plein avec eux. Il est important de toujours montrer de l’enthousiasme à travailler dans la boîte.

Toujours surveiller les chiffres
Ici, il importe de toujours garder un œil sur la bonne santé financière de la startup et de pouvoir estimer si elle est sur une bonne vague. Ainsi donc, pensez à poser des questions aux cofondateurs sur le business model de la startup, les probables levées de fonds réalisées ou en cours et sur les sources de financement actuelles.

Évaluer les conséquences
Faire partie d’une startup ne se base pas uniquement sur un choix professionnel, c’est tout un choix de vie selon Daniel Gulati. Pensez posément à tout ce que cela implique pour vous et votre famille. Vous devez être vraiment motivé par une autre raison que l’aspect financier pour bosser dans une startup, car il y a très peu de chance que cela vous rend riche.

Ne pas se laisser abattre
Chaque startup présente des caractéristiques qui lui sont propres. Ne pas adhérer à la philosophie d’une startup ne rend pas pour autant les autres pareils. Il est possible que vous soyez satisfait dans une autre startup vu que vos besoins personnels et professionnels changent avec le temps. Restez aux nouvelles de l’écosystème en lisant Les Echos START par exemple. Vous pourrez de ce fait identifier la meilleure opportunité pour vous. Pour reprendre Daniel Gulati en VO “There is a startup out there for everyone” ce qui veut dire « Il y a une startup là quelque part pour chaque personne ».

About the author

redaction

Leave a Comment